Catalogue

Ficelle n°2 : POÉSIE

« […] Quand serez-vous en mon pouvoir / Et que je serai avec vous un soir
[…] Sachez que je n’aurai pas grand mérite / De vous tenir en lieu du mari
Avec ce que vous m’avez promis / De faire tout ce que je voudrai. »

La Comtesse de Die

Sensuelle supplique de l’amante à l’amant, chargée d’un érotisme à fleur de peau ; sublime requiem de la muse à son féal ! Des vers composés et chantés par Beatritz de Dia, Comtesse de Die : l’une des rares Trobaïritz dont la poésie soit parvenue jusqu’à nous…

Cinq poèmes, pas un de plus, suffirent à établir la réputation de cette poétesse du XIIe siècle, amante passionnée à la sensualité débordante, que d’aucuns surnommèrent la « Sapho provençale ». Femme libre et mystérieuse, sa biographie tient en trois lignes : « La comtesse de Die était une femme bonne et belle. Elle épousa Guillaume de Poitiers et s’énamoura de Rambaud d’Orange pour lequel elle fit maints bons vers ». Tandis qu’elle pourrait tout aussi bien n’avoir jamais existé… Restent néanmoins ces vers !

Des vers qu’Olivier Cébe a d’abord revus en occitan, pour mieux nous les restituer en français dans la tradition du trobar ; célébrant à son tour de sa plume savante le fin amor, maître mot de l’Amour courtois… Sans omettre de nous livrer in fine son commentaire érudit.

Olivier Cébe est historien de l’Art et médiéviste. Il conduit ses recherches sur les courants de pensée et la philosophie au Moyen Âge et à la Renaissance. Créateur du Musée du protestantisme en Haut-Languedoc et des éditions de Poliphile, il dirige les Cahiers d’études Cathares. Profondément attaché à sa région, le Languedoc, et à son patrimoine, l’occitan est sa seconde langue maternelle.

ISBN 978-2-492044-02-1                                                  
7 euros